Toutes les pièces présentées ici sont uniques et créées dans mon atelier sur la Côte Basque. C’est pour quoi il peut exister de légères différences d’une pièce à l’autre.

       Je travaille essentiellement avec des procédés de Fonderie de Bijouterie, grâce aux techniques de cire perdue. Mais également plus traditionnellement par Martelage, Soudure, Forgeage, Sertissage.

      Ces deux approches de travail peuvent être associées à l’ Emaillage, le Keum Boo, La sculpture.

La Cire Perdue

      La technique de la cire perdue était initialement utilisée dans la fabrication de sculptures en Bronze, elle est aujourd’hui couramment utilisée dans la fabrication de bijoux.  Il s’agit de sculpter, grâce à des cires plus ou moins dures des modèles de bijoux.

         Les bijoux en cire sont fixés sur un arbre en cire,  celui-ci est ensuite placé dans un cylindre en acier dans lequel va être versé un revêtement à base de silice.   L’arbre est alors enrobé de ce revêtement.

        Le cylindre est  ensuite cuit pour que la cire s’en évacue, il ne restera donc que les empreintes des bijoux dans lesquelles on coulera le métal en fusion.

           Pour finir l’arbre est ébarbé des bijoux en métal, qui vont subir les finitions désirées.

Le Keum Boo

        Cette technique Coréenne servait à l’origine à décorer les objets de culte et les objets de table, l’Or était appliqué à l’intérieur de ces objets, afin que la nourriture solide ou liquide qui entre en contact avec lui soit purifié et assimile ses propriétés positives avant d’être ingéré.  

         Afin d’unir l’Or et l’Argent il est nécessaire de préparer ce dernier à le recevoir. On lui fait subir des recuits successifs pour obtenir à sa surface une couche d’Argent fin. 

      Les deux métaux sont ensuite chauffés entre 300°C et 600°C, à cette température leur structure atomique est semblable, on peut, en les frottant avec un brunissoir en Agathe leur permettre de s’unir.

Préparation du Keum Boo - Boucles d'oreilles Argent 925 et Or 24 Carats - Azénor Artisan Bijoutière


Le keum boo est semblable à un plaquage (galvanoplastie) qui contrairement à lui se fait manuellement par l’Artisan